Comment Le Cannabis Peut Aider À Combattre Les Inflammations

Publié le :
Catégories : Cannabis médical

Comment Le Cannabis Peut Aider À Combattre Les Inflammations

Il est de plus en plus prouvé que le cannabis aide à combattre les inflammations, ce qui pourrait le rendre efficace pour la prévention et le traitement de nombreuses maladies, de l’arthrite et du diabète à l’asthme, et aux maladies cardiaques.

Lorsque l’inflammation survient en raison d’un système immunitaire affaibli, elle peut entraîner des lésions aux organes, aux articulations et aux tissus dans diverses parties du corps. Les maladies courantes, y compris le diabète, les maladies cardiaques, l’asthme, les TDA et les problèmes thyroïdiens, ont l’inflammation comme cause sous-jacente. L’inflammation étant à l’origine de tant de problèmes de santé, il est important de la traiter efficacement pour prévenir les maladies graves.

La recherche médicale se concentre maintenant sur le rôle du cannabis dans le traitement et la prévention des inflammations. Des études démontrent que les substances actives du cannabis, connues sous le nom de cannabinoïdes, aident à combattre les inflammations ainsi que la douleur souvent causée par l’inflammation.

LES CANNABINOÏDES, LES INFLAMMATIONS ET NOTRE SYSTÈME IMMUNITAIRE

Les cannabinoïdes THC et CBD sont les deux composés actifs prédominants du cannabis. La recherche a démontré que ces deux cannabinoïdes sont efficaces pour le traitement de diverses maladies, y compris les inflammations et les douleurs chroniques.

**Selon une étude publiée par la National Library of Medicine américaine, les cannabinoïdes peuvent contrôler la réponse immunitaire pour aider à supprimer l’inflammation. Cela fonctionne parce que les cannabinoïdes peuvent se lier directement aux récepteurs endocannabinoïdes de notre corps ou interagir avec eux.
**Selon une étude - https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2828614/

LE SYSTÈME ENDOCANNABINOÏDE HUMAIN

Les endocannabinoïdes et leurs récepteurs principaux CB1 et CB2 sont présents dans tout le corps, y compris dans le cerveau, les organes, les tissus, les glandes, et le système immunitaire. Le récepteur CB1 est situé dans le système nerveux central et est responsable des effets psychoactifs du cannabis. Le récepteur CB2, qui se trouve dans les cellules du système immunitaire, est principalement responsable de l’inhibition de l’inflammation. Autrement dit, le cannabis peut directement profiter de notre système immunitaire et agir comme médiateur.

Outre le fait que les substances actives du cannabis peuvent interagir avec notre système endocannabinoïde, l’herbe est également utile pour maintenir les niveaux de protéines c-réactives à un niveau bas. Ces protéines sont responsables de maladies cardiaques. Comme l’indiquent de récentes recherches scientifiques, il existe un **lien entre la consommation de cannabis et des niveaux plus faibles et sains de ces protéines. Une autre étude a montré que le cannabinoïde CBD n’est pas seulement capable de bloquer la progression de la polyarthrite rhumatoïde, mais aide également à soulager la douleur.
**lien - https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25529540

CBD VS THC POUR COMBATTRE LES INFLAMMATIONS

Le THC et le CBD ont tous deux joué un rôle dans le traitement des inflammations, mais avec quelques différences notables. Les deux cannabinoïdes peuvent ** baisser les niveaux de cytokines pro-inflammatoires, qui sont des protéines importantes pour la signalisation cellulaire, entre autres fonctions anti-inflammatoires. Mais le CBD, le composé non psychoactif du cannabis s’est avéré beaucoup plus puissant dans la lutte contre les inflammations que le THC. C’est aussi la raison pour laquelle les variétés thérapeutiques de cannabis pour le traitement de l’inflammation sont généralement riches en CBD.
** baisser les niveaux - https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4669958/

Comment Le Cannabis Peut Aider À Combattre Les Inflammations

COMMENT LE CANNABIS AIDE À SOULAGER LES MALADIES AUTO-IMMUNES

Certaines maladies, comme la sclérose en plaques (SEP), sont causées par une perte de contrôle du système immunitaire. Dans le cas de la SEP, le système immunitaire s’attaque à la gaine protectrice (myéline) qui recouvre les fibres nerveuses saines. La capacité des cannabinoïdes à supprimer ces réponses indésirables du système immunitaire est prometteuse sur le plan thérapeutique, non seulement pour la sclérose en plaques, mais aussi pour de nombreuses autres maladies dont le système immunitaire est compromis.

Lorsque les cannabinoïdes interagissent avec notre système nerveux central, ils peuvent protéger les cellules qui ne sont pas encore affectées par la maladie contre la mort cellulaire (apoptose). La SEP étant une maladie du système nerveux central, les cannabinoïdes offrent un potentiel médicinal encourageant. Les cannabinoïdes peuvent également provoquer la mort cellulaire de cellules déjà affectées qui sont responsables des symptômes de la sclérose en plaques. De plus, les cannabinoïdes se sont révélés **bénéfiques pour la réparation des gaines de myéline des fibres nerveuses déjà endommagées.
**bénéfiques pour la réparation - https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2219542/

LES CANNABINOÏDES ET L’INFLAMMATION DU CÔLON

L’inflammation du côlon est la cause sous-jacente de maladies comme la maladie de Crohn ou la colite. La **recherche montre qu’une activation des récepteurs CB1 peut aider à prévenir l’inflammation du côlon. Bien que des études n’aient jusqu’à présent été menées que sur des animaux, les résultats encourageants montrent moins de dommages dans l’intestin et une prévention du rétrécissement du côlon. Ces résultats suggèrent fortement que le cannabis peut être bénéfique pour prévenir les symptômes de la colite.
**recherche montre - https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2516444/

DANS QUELLE MESURE LES CANNABINOÏDES SONT-ILS SÛRS COMME MÉDICAMENTS ?

Ces dernières années, les scientifiques ont beaucoup appris sur la sûreté et la tolérabilité du cannabis. À ce jour, rien n’indique que le CBD ait des effets négatifs, y compris lorsqu’il est pris à des doses relativement élevés. La FDA a sollicité les commentaires du public sur la sûreté du CBD en août 2017. À la suite de cette demande, les avocats et les experts médicaux ont recommandé le rééchelonnement du cannabis et, par conséquent, son retrait de la loi réglementant certaines substances. De même, il a été demandé à la FDA de prendre des mesures pour clarifier que des produits tels que l’huile de CBD ne sont pas de la marijuana. Pourtant, à l’heure actuelle, le CBD est toujours inscrit à l’annexe I de la « Control Substance Act » aux États-Unis.

Tandis que la DEA aux États-Unis semble coincée dans le passé, du moins en ce qui concerne le CBD, l’ONU et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) s’accordent à dire que c’est un médicament sans risque d'abus.

L’OMS est maintenant **officiellement d’accord pour dire que le cannabidiol naturel (CBD) ne répond pas aux critères nécessaires pour être inscrit à l’annexe I comme une drogue interdite et présente en effet plusieurs applications médicales. Les défenseurs du cannabis espèrent maintenant que ces dernières déclarations officielles de l’OMS feront comprendre et écouter la FDA, pour changer.
**officiellement d’accord - https://www.forbes.com/sites/janetwburns/2017/12/11/who-report-finds-no-public-health-risks-abuse-potential-for-cbd/#396557776b88

LE CANNABIS COMME MÉDICAMENT - LES PERSPECTIVES

Comme c’est souvent le cas pour le cannabis et les médicaments, la plupart des recherches en sont encore à leurs balbutiements. La recherche sur les animaux suggère un grand potentiel pour l’utilisation efficace du cannabis dans le traitement des inflammations et d’autres maladies. Néanmoins, ce qui fonctionne sur les souris doit encore être testé chez des patients humains, et ce n’est pas quelque chose qui se fait du jour au lendemain. Il est clair qu’il reste encore beaucoup de recherches à faire. Entre-temps, un nombre croissant de patients ne voient même pas la nécessité d’attendre et de suivre les dernières nouvelles sur les bienfaits du cannabis pour la santé, en particulier le CBD. Ils consomment du cannabis pour traiter leur état de santé en ce moment, et souvent avec des résultats étonnants. Et cela les place bien devant les gens qui étudient l’herbe en labo.