Comment Minimiser l'Odeur D'une Culture En Intérieur

Publié le :
Catégories : La culture du cannabis

Comment Minimiser l'Odeur D'une Culture En Intérieur

Minimiser l'odeur de cannabis dans votre jardin est difficile mais avec quelques techniques abordables et pratiques vous pouvez cultiver vos beautés odorantes en liberté.

Le cannabis est une plante avec une odeur distincte et unique parmi toute la variété de verdure de la nature. L’odeur immanquable du cannabis frais en floraison est quelque chose qui rajoute au caractère séduisant de la plante. Les terpènes du cannabis sont responsables de la production d’un spectre complet de superbes arômes qui vont d’une odeur sucrée et fraîche d’agrumes à des odeurs incroyablement puantes de carburant et de « skunk », selon la variété en question. Même avec une odeur si intense, c’est une caractéristique appréciée de nombreux fans de cannabis, mais cette odeur adorée peut-être à double tranchant pour un cultivateur de cannabis.

La culture de cannabis est illégale dans de nombreux pays dans le monde et les cultivateurs investissent beaucoup pour masquer leurs opérations. Une salle de culture en intérieur permet de se protéger des regards curieux, mais contrôler l’odeur distincte de cannabis, surtout en floraison, peut être difficile. L’efficacité du contrôle des odeurs dépend largement de la taille des cultures. Éliminer l’odeur produite par quelques plants est facile à faire, alors que de grandes opérations de culture demande un bon nettoyage de l’air. Heureusement, il existe quelques solutions pratiques pour réduire l’odeur d’une salle de culture pour que vos voisins indiscrets ne se doutent de rien.

FILTRE À CHARBON :

Carbon FilterProbablement une des meilleures et moins coûteuses des méthodes pour minimiser l’odeur d’une culture en intérieur est d’utiliser des filtres à charbon. C’est une méthode testée et éprouvée qui fonctionne bien dans la plupart des système fermés de culture en intérieur.

Ils existent en différentes tailles et formes selon la capacité de votre salle de culture et on peut en acheter dans tout magasin de culture hydroponique ou de jardinage d’intérieur.

Le filtre à charbon est un appareil non-électronique qui fonctionne sur le principe du charbon actif pour éliminer les impuretés et les odeurs de l’air qui traverse le filtre, propulsé par un extracteur d’air dans votre salle ou tente du culture.

Il est important de s’assurer que toutes les odeurs de cannabis passent par un extracteur d’air relié au filtre à charbon qui ne sort que de l’air sans odeur à travers un tube vers l’extérieur. Pour cette raison, ils sont plus efficaces dans des tentes de culture bien fermées et des pièces scellées où il y a peu de risques de fuite d’odeur.

Installer un filtre à charbon dans votre système de ventilation est assez facile et ne demande pas d’outil spécial. Dans la plupart des cas, le filtre à charbon est connecté avec des tuyaux vers un tube ou adaptateur de refroidissement et monté sur un extracteur d’air. L’air chaud et chargé d’odeurs est aspiré et nettoyé par le filtre à charbon avant de sortir. La taille et la capacité du filtre à charbon dépend largement de la puissance de l’extracteur d’air et il est important de répondre au classement « CFM » du filtre et de l’extracteur. Ce nombre est indiqué par le fabricant et mesure la quantité que le ventilateur peut produire. Par exemple, un filtre 425 CFM ne peut ne peut pas purifier efficacement l’air produit par un ventilateur de 600 Cfm et il lui faudrait un ventilateur de 425 Cfm ou un peu moins.

Autre chose importante, il faut trouver un tube d’un diamètre adapté pour connecter le filtre à charbon et les autres composants du système de ventilation car cela peut maximiser le volume d’air explusé.

NEUTRALISATEURS D’ODEUR :

Une autre solution pratique pour masquer l’odeur est d’utiliser des neutralisateurs d’odeur. Les neutralisateurs d’odeur sont souvent sous forme de gel et les composés chimiques qu’ils contiennent se lient à l’odeur du cannabis et la neutralisent. Il ne sont pas aussi efficaces que les filtres à charbon, mais utilisés ensemble ou dans une opération de culture à petite échelle, ils peuvent fonctionner. Pour maximiser le potentiel des neutralisateurs d’odeur, laissez-les toujours actifs et placez-les là où l’air est expulsé de la salle ou tente de culture, ou simplement là où vous pensez que l’odeur fuit.

Il y a quelques précautions à prendre en utilisant des neutralisateurs d’odeur, car ils fonctionnent à un niveau chimique. Vous pourriez être tenté de placer les neutralisateurs proches des plants pour mieux neutraliser les odeurs, mais il y a un risque élevé d’altérer l’odeur et le goût des têtes. Ne placez jamais ces produits dans une tente de culture fermée. Le neutralisateur fonctionnera tout aussi bien à bonne distance et il est recommandé de les placer dans d’autres pièces autour de la salle de culture, pour créer une zone tampon sans odeur.

Les neutralisateurs d’odeurs comportent souvent un parfum ajouté pour aider à couvrir l’odeur. L’inconvénient de ces produits est que leur période d’efficacité est courte et qu’ils doivent être changés fréquemment.

Parmi les plus populaires, il y a les produits Ona qui ont été conçus pour respecter l’environnement et existent sous une variété de parfums superbes.

SÉLECTION DES VARIÉTÉS :

Même si la plupart d’entre nous aiment l’odeur prononcée des têtes collantes, vous pouvez ajouter un niveau de discrétion à vos opérations de culture en choisissant des variétés à l’odeur faible. Parmi les plus connues on peut citer Northern Lights XL et Blueberry. Rappelez-vous que ces variétés ont aussi une odeur mais d’une intensité réduite et que leur profil en terpènes ne ressemble pas à celui de la weed classique.

QUOI ÉVITER :

Évitez de dépenser de l’argent dans des appareils coûteux comme des purificateurs d’air ou des générateurs d’ozone.

Un purificateur d’air est un appareil qui peut être utilisé comme un simple purificateur d’air pour éliminer les contaminants de l’air mais il ne réduira pas les odeurs, ce qui le rend inutile dans une plantation de cannabis.

Les générateurs d’ozone ont été introduits plus récemment dans la culture du cannabis et ils sont censés être un moyen efficace d’éliminer les odeurs, les impuretés et même les bactéries pathogènes de la pièce. Malgré le coût élevé de cet appareil, il a le gros inconvénient d’être nocif pour l’environnement et l’homme en provoquant une irritation des poumons. Les générateurs d’ozone sont même interdits dans certains pays.