Qu'est-ce que du cannabis coupé ?

Publié le :
Catégories : Autres sujets

Qu'est-ce que du cannabis coupé ?

Des dealers peu scrupuleux contaminent leurs produits avec des choses dangereuses pour augmenter le poids ou la puissance et il faut faire attention à toute source louche en achetant des drogues.

C’est compréhensible d’être un peu parano. Si vous achetez une substance consommable que vous prévoyez d’ingérer, votre considérez alors votre corps comme un temple – alors pourquoi fumeriez-vous quelque chose qui a été trafiqué ? Vous n’achèteriez pas un aliment gorgé de conservateurs et colorants artificiels, alors pourquoi ne pas étendre les mêmes préoccupations aux substances que vous consommez ?

POURQUOI COUPER DU CANNABIS ?

La principale raison qui pourrait pousser un dealer peu scrupuleux à couper son produit est d’en augmenter le poids – ce qui augmente les profits. Souvent, des feuilles d’origan ou d’une herbe similaire sont ajoutées dans le sachet, ce qui, au premier abord, peut ressembler à des têtes pour un œil peu averti. De la poussière ou du verre pilé peuvent même être ajoutés pour imiter l’apparence des trichomes, ce qui donne des têtes brillantes qui apparaissent puissantes pour le consommateur débutant. Les têtes peuvent aussi être trempées dans de l’eau pour en augmenter le poids.

Les dealers peuvent aussi tromper leurs clients en saupoudrant le produit de sucre en poudre ou de colorant alimentaire, afin de lui donner un aspect plus puissant ou plus parfumé. De la lessive en poudre peut donner l’illusion de contenir beaucoup de kief, et rendre plus prononcé l’odeur florale des têtes. Du parfum, du liquide de moufette et même du diesel ont été découverts comme produits de coupe, afin d’imiter l’odeur de variétés connues et/ou uniques.

La raison finale qui pourrait pousser quelqu’un à couper son produit est pour en augmenter la puissance, à savoir d’utiliser le cannabis comme base pour une mixture d’autres drogues. Des composés alcaloïdes peuvent être dissous dans de l’alcool et évaporés sur des matières végétales. Il n’est pas si rare que le cannabis soit coupé au PCP, à la cocaïne ou même à la DMT en utilisant cette méthode. De la weed coupée de cette façon peut être difficile à détecter jusqu’à ce qu’elle soit fumée – alors faites toujours attention et sachez ce que vous achetez. Heureusement, le cannabis est assez peu cher sur le marché noir, alors aucun dealer voulant gagner de l’argent ne couperait sa weed avec un produit plus coûteux.

ET SI MON CANNABIS EST COUPÉ ?

Ingérer toute substance étrangère peut être nocif pour votre corps. Vous devez vous assurer que ce que vous achetez est 100 % bio et que c’est exactement ce qu’on vous dit que c’est. Consommer du cannabis coupé peut avoir un certain nombre d’effets négatifs, alors arrêtez de fumer, contactez un hôpital et vérifiez votre stock si vous avez un des symptômes suivants :


- Insomnie
- Diminution de l’appétit
- Irritabilité
- Difficulté à respirer
- Étourdissements
- Vomissements
- Diarrhées
- Délire
- Lésions des organes

Si votre cannabis a été coupé avec une drogue plus puissante, vous pourriez avoir des effets inconfortables – vous pourriez vous mettre à tripper alors que vous vouliez juste planer un peu. Restez calme et appelez un ami proche expérimenté pour vous guider à travers l’expérience et cherchez de l’eau et des soins de santé si vous en avez besoin.

COMMENT LE VOIR

La première chose à faire pour tester si notre herbe a été coupée est de l’observer de près – avec l’expérience, vous pouvez en général voir si quelque chose ne va pas, et une bonne façon de regarder de près est d’utiliser une loupe de poche ou de joaillier.

Pour tester la présence de verre, de poussière ou de sable, prenez un petit morceau de votre beuh et frottez-la sur le côté brillant d’un vieux CD – du cannabis pur ne marquera pas le CD, mais toute poussière ou verre ajouté laissera une marque.

Pour vérifier la présence de détergent, mettez un petit morceau dans un bol d’eau et agitez. Si des bulles ou de la mousse de savon se forment, votre weed a été coupée.

Pour tester la présence d’essence, d’ajout de diesel ou de produits chimiques, tenez un petit morceau au-dessus d’une flamme. S’il y a des craquements, des étincelles ou un changement de couleur de la flamme, la weed a été coupée. Le cannabis altéré chimique a tendance à avoir une odeur chimique ou désagréable en brûlant.

Pour tester la présence de colorant, ouvrez une tête en deux et regardez si la couleur est homogène sur tout le long. Aspergez une tête d’une solution violette n’affectera que la surface des têtes.

En test final, tapotez doucement une tête sur une surface noire et si des morceaux blancs se détachent facilement, n’ayez pas confiance.

CONSEIL POUR L’ACHETEUR

N’achetez jamais de beuh déjà émiettée. Elle pourrait l’avoir été pour masquer l’apparence des produits de coupe. N’achetez que des têtes entières auprès d’une source de confiance. Inspectez chaque lot, faites confiance à votre instinct et rappelez-vous qu’il vaut mieux jeter votre pochon de weed plutôt que de finir à l’hôpital.

Conseil personnel, j’aimerais vous prier de ne jamais partager de weed coupée, ou de doser une personne qui ne le sait pas avec un mélange. Si vous savez que votre lot a été trafiqué, jetez-le – les risques potentiels dépassent la perte d’argent. Vous pouvez toujours acheter un autre pochon.

-Bardot

« Faire absorber une substance à une personne sans qu’elle le sache est une forme de violence mal-intentionnée. Notre conscience, pour autant limitée qu’elle puisse être, n’appartient qu’à nous. Elle est intensément personnelle. C’est aussi notre entrée et connexion avec la conscience Divine. Alors faire absorber une substance à quelqu’un sans qu’il le sache, c’est interférer dans sa connexion avec Dieu. Le faire pour s’amuser ou se venger n’est rien de moins qu’une abomination. C’est dégoûtant et c’est le sommet de l’inconscience. C’est un pêché. »

-Nick Sand