Déplacer ses plants de cannabis de l'intérieur vers l'extérieur

Publié le :
Catégories : La culture du cannabis

Déplacer ses plants de cannabis de l'intérieur vers l'extérieur

Il y a plusieurs situations lors desquelles les cultivateurs souhaitent déplacer leurs plants d’intérieur vers l’extérieur. Les cycles et l’intensité de la lumière devront être surveillés de près afin de déplacer les plantes en toute sécurité et ils devront être protégés des menaces extérieures tels que les parasites, le vent et les maladies.

Peut-être vous retrouverez-vous dans une situation telle que vos plants de cannabis d’intérieur devront être déplacés vers l’extérieur. Cela peut arriver pour un tas de raisons et réussir à faire migrer ses plantes avec succès est tout à fait possible. Cependant, il y a certaines choses que vous devriez garder en tête afin de garantir la salubrité de vos plantes ainsi que leur capacité de continuer de se développer et fleurir.

POURQUOI LES CULTIVATEURS DÉPLACENT-ILS LEURS PLANTS DE CANNABIS VERS L’EXTÉRIEUR ?

Les plus évidentes des situations qui pourraient vous pousser à déplacer votre cannabis vers l’extérieur sont celles qui mettent en péril l’intégrité et la sécurité de votre chambre de culture. Néanmoins, on trouve aussi plusieurs autres scénarios communs, dans lesquels les cultivateurs se retrouvent obliger de faire migrer leurs plants vers l’extérieur.

Par exemple, certains cultivateurs pourraient choisir de laisser leurs plants passer par leur phase de croissance en intérieur, avant de les déplacer vers l’extérieur pour leur floraison. C’est souvent le cas lorsque la taille et l’espace au sein de la chambre de culture sont restreints. Cependant, de nombreux facteurs devront être pris en compte dans ce cas, y compris le moment de la migration, la date de l’année, et la quantité de soleil que la plante est susceptible de recevoir en extérieur.

La chose la plus importante est d’éviter d’interrompre les cycles naturels de la plante. Si les plants de cannabis reçoivent trop d’heures d’ensoleillement durant le passage de la croissance à la floraison, il est possible qu’il reparte dans le cycle de croissance, ce qui affectera de manière négative la capacité de la plante à mûrir et maximiser sa production de têtes. Ce processus, appelé régénération végétative est à la fois long et stressant pour les plants de cannabis. Il pourrait être utile de vous rappeler qu’à partir du 21 juin, la durée d’ensoleillement quotidienne diminue de jour en jour jusqu’au solstice d’hiver, le 21 décembre.

Pour un tas de raison, certains cultivateurs pourraient aussi choisir de faire migrer leurs plants vers l’extérieur alors qu’elles sont toujours en phase de croissance. Le principal risque de déplacer des plants en croissance vers l’extérieur est de provoquer une floraison prématurée.

De la même manière que lors du déplacement d’une plante en phase de floraison, votre principale inquiétude lors du déplacement d’une plante en croissance devra être la quantité de lumière du soleil reçue. Il est crucial d’assurer que les plantes reçoivent la quantité adéquate de lumière solaire chaque jour. De ce fait, de nombreux cultivateurs choisissent d’attendre la fin du mois de juin pour faire le changement, alors que les jours sont les plus longs. Les faire migrer plus tôt durant le printemps ou plus tard en automne pourrait être un facteur à risque de floraison prématurée.

Le risque peut aussi être mitigé en ajustant vos cycles d’éclairage intérieur pour qu’ils correspondent à ceux de l’extérieur. En ajustant vos cycles de lumière à la minute près chaque jour, vous pouvez conserver une synchronisation entre les cycles lumineux intérieurs et extérieur.

COMMENT DÉPLACER SES PLANTS D’INTÉRIEUR SANS LE MOINDRE DANGER

Soyez conscient que les plants d’intérieur peuvent avoir du mal à s’adapter aux conditions d’extérieur. Étant donné les changements environnementaux et lumineux, le cannabis pourrait mettre du temps à s’adapter à son nouvel environnement.

Il est recommandé que vos plantes soient progressivement acclimatées à leur nouvel environnement. Par exemple, la lumière naturelle est bien plus puissante que celles typiquement trouvées dans des chambres de culture. De plus, elle contient un spectre lumineux bien plus complet que la plupart des lampes de culture.

Négliger l’acclimatation de vos plants et simplement les déplacer vers l’extérieur pourraient donner lieu à des dommages physiques. Les signes de stress et de dommages seront premièrement visibles sur les feuilles de la plante. Une plante qui aura été directement exposée à la lumière du soleil sans avoir d’abord été acclimatée montrera des signes de décoloration, de brûlure ou de décoloration.

Une manière d’acclimater vos plantes est de les exposer à la lumière du soleil quelques heures par semaines. Les placer dans une zone ombragée ou partiellement ombragée pour les premiers jours voire une semaine pourrait empêcher tout dommages immédiats. En quelques semaines, elles devraient s’être assez renforcées pour pouvoir supporter la lumière directe du soleil durant plusieurs heures par jours et en quelques semaines, elles seront prêtes pour des jours entiers d’exposition solaire. Cette période d’acclimatation est particulièrement pour les plants jeunes et fragiles qui seront particulièrement susceptibles d’être frappés par la puissance d’un ensoleillement naturel.

Enfin, rappelez-vous de protéger vos plantes fraîchement émigrées contre les parasites, les maladies et le vent. Les feuilles cultivées en intérieur sont comparativement plus tendres et particulièrement plus susceptibles à être pénétrées par les parasites. De ce fait, une inspection régulière et un contrôle fréquent de vos plants déplacés sera toujours judicieuse. Alors que les plantes s’acclimatent mieux aux conditions d’extérieur, elles sont typiquement moins fragiles face aux parasites et maladies.

Selon les conditions locales, il pourrait être nécessaire de protéger proactivement vos plantes du vent. Un peu de vent est généralement une bonne chose pour le cannabis, cependant, trop de vent peut les faire sécher, et même les endommager. Les plants d’intérieur ne développent pas de tige principale aussi forte que leurs cousines d’extérieur. En extérieur, les plants d’intérieur demanderont plus ou moins un mois avant de développer assez de cellulose pour vraiment renforcer leur tige principale.

Déplacer son cannabis en extérieur est clairement une option envisageable et tant que vous suivez nos simples indications, vos plantes devraient continuer à fleurir. Joyeuse culture !