Comment reconnaître, traiter et prévenir la moisissure des têtes ?

Publié le :
Catégories : La culture du cannabis

Comment reconnaître, traiter et prévenir la moisissure des têtes ?

Le terme "moisissure des têtes" suffit à semer la peur chez tous les cultivateurs de cannabis. Voici quelques étapes simples pour garantir que le champignon mortel ne s'installe jamais.

La moisissure des têtes ou “Botrytis cinerea” est aussi désastreuse qu’elle en a l’air. L’idée de voir vos têtes adorées pourrir suffit à faire frissonner les fumeurs d’herbe du monde entier. Cette moisissure peut se répandre lentement et discrètement, telle un assassin silencieux avec le potentiel de détruire une récolte entière. Alors avant de vous mettre à clouer vos portes et mettre vos précieux plants de cannabis en quarantaine, il existe quelques moyens simples de surveiller et prévenir cette pourriture si redoutée. Encore mieux, même si les spores qui répandent la pourriture des têtes s’introduisent dans votre zone de culture, avec les bonnes conditions elles ne germeront jamais, alors tout n’est pas perdu !

Pour commencer, apprenons à identifier la pourriture des têtes. Pouvoir reconnaître les signes tôt et prendre les mesures nécessaires peut faire toute la différence entre perdre quelques plants et tout une récolte, une vision qui a de quoi tous nous faire frémir.

Comment Identifier la Pourriture des Têtes

PrévenirUn œil acéré est quelque chose que tout cultivateur d’herbe devrait posséder, donc surveiller tout changement dans vos plants devrait déjà être une partie de votre routine quotidienne durant la culture. En général visible uniquement sur certaines parties de vos plants de cannabis, comme les têtes plus grosses ou plus denses, la moisissure peut parfois s’étendre sur tout le plant. Il semble alors que des parties du plant sont en train de s’assécher, des têtes, des pistils et des feuilles, plutôt qu’une zone bien délimitée.

Des zones mortes sur vos plants suffisent en général à alerter, mais un autre signe est une moisissure en poils blancs sur l’extérieur des têtes. Ceci est la première étape de la moisissure des têtes, qui peut encore être traitée en agissant tôt. Il ne faut pas longtemps pour que cette toison blanche germe et elle peut être difficile à remarquer si vous n’inspectez pas régulièrement vos plants. En présence d’une moisissure avancée, les têtes se sépareront alors facilement, en s’effritant sous vos doigts, ce qui vous permet d’y voir à l’intérieur. La tête elle-même sera foncée à l’intérieur ou d’une couleur marron/gris, en ressemblant à de la poussière quand elle s’effrite. Cette « poussière » est en fait les spores des champignons qui répandent la moisissure des têtes.

Comment Traiter la Moisissure des Têtes

TraiterMais tout n’est par irrémédiablement perdu, vous serez content d’apprendre qu’une fois que la moisissure des têtes s’est installée, la destruction totale de vos cultures n’est pas la seule solution. L’astuce est d’éliminer les têtes affectées aussi rapidement que possible sans entrer en contact avec les autres parties du plant. Les spores du champignon sont facilement transportées par le vent ou la pluie et selon votre zone de culture, c’est plus facile à dire qu’à faire. Tout signe du champignons Botrytis doit être immédiatement éliminé. Toutes les têtes qui ont commencé à développer les poils blancs, ou les tâches sèches noires, doivent être retirées des plants affectés. Si les zones affectées sont étendues sur tout le plant et/ou les feuilles, alors il est préférable d’éliminer le plant entier. Perdre un plant de cannabis est toujours mieux que pas d’herbe du tout !

Comment Prévenir la Moisissure des Têtes

PrévenirL’étape que vous attendez tous : il existe en réalité des façons de prévenir totalement le développement de la moisissure des têtes. Les mêmes techniques peuvent être utilisées pour arrêter la progression de la moisissure si vous avez la malchance de la voir se développer dans votre culture.

1) Circulation de l’Air. Assurez-vous de toujours avoir beaucoup d’air en circulation autour et dans les têtes et les feuilles. Selon votre zone de culture, cela peut être difficile, surtout si vous cultivez en extérieur.

2) Ne laissez pas vos plants avoir froids. Des températures plus élevées que 20°C aident à prévenir la germination des spores de champignons et leur développement.

3) Ne laissez pas vos plants de cannabis être mouillés. Laisser les têtes dans des conditions humides ou mouillées pendant trop longtemps donne au champignon les conditions idéales pour se développer. Tous les champignons s’épanouissent dans des environnements humides, cette étape est donc primordiale.

4) Soyez sans pitié. Si vous suspectez que certaines de vos têtes sont affectées, acceptez vos pertes. Retirez-les précautionneusement sans rentrer en contact avec les autres parties du plant ou des autres plants, pour stopper la moisissure. Il est toujours préférable de perdre quelques plants et de vous donner une chance de repenser votre environnement de culture. Quelles mesures pourriez-vous prendre pour la prévention, pour que votre prochaine culture soit pleine de meilleures têtes pour une meilleure herbe.